Fondations sous égide

Le montant total des subventions attribuées par les fondations individualisées en 2016 est de 26 323 745 euros. Gros plans sur un certain nombre d'entre elles.

Art

Création d’une salle en hommage à Blanche Rapaport, au théâtre Habima par la Fondation Max et Blanche Rapaport : la salle n°4 du Théâtre National d’Israël Habima portera le nom de Blanche Rapaport pour l’éternité, la Fondation pourra, en fonction de l’agenda du théâtre, organiser des évènements musicaux et théâtraux afin d’honorer la mémoire de Blanche Rapaport conformément à son objet.

Soutien à la Batsheva par Pluriel Fondation pour l’Art Contemporain
Action philanthropique et initiative culturelle privée, Pluriel est née d’une volonté partagée de soutenir la création contemporaine dans les domaines des arts plastiques et visuels, danse et spectacle vivant. Pluriel a pour vocation de favoriser la création contemporaine et d’en diffuser la connaissance. La Fondation entend promouvoir les échanges artistiques et tisser des liens culturels avec la scène internationale, et en particulier encourager la jeune scène israélienne. Elle est à l’initiative d’événements et manifestations pluridisciplinaires et soutient des projets artistiques innovants. Soucieuse d’accompagner l’émergence de nouveaux talents, la Fondation impulse et participe à la production d’oeuvres et commandes d’artistes. Privilégiant cette dimension prospective, Pluriel a ainsi vocation à accompagner celles et ceux dont les savoir-faire créatifs éclairent notre vision du monde, la mettent en débat et fondent les échanges culturels sur des bases d’ouverture et de tolérance. Encourager la création vivante c’est témoigner de son époque et refléter son temps.

Construction

Les centres communautaires, culturels ou encore les écoles sont contraints de rénover, d’agrandir, de mettre aux normes la sécurité de leurs locaux. Les frais engagés ont représenté plus de 10 millions d’euros, soit 40% des subventions octroyées.
La Fondation du Patrimoine Juif de France subventionne les centres communautaires et entretient le patrimoine consistorial de France. Elle contribue également, très largement à la construction du Centre Européen du Judaïsme sis Paris 17e.
La Fondation Yismah Moshé contribue à la construction de centres communautaires, culturels et éducatifs indépendants en France et à l’étranger.
La Fondation Hannia se soucie de l’avenir des enfants et œuvre à la rénovation du complexe Beth Rivkah en l’agrandissant un peu plus chaque année.
La Fondation Haya Mouchka soutient la construction de locaux et leur mise en œuvre dans différentes villes afin de créer des crèches, des centres culturels et éducatifs.

Dialogue citoyen

A travers ces soutiens, la Fondation du Judaïsme Français entend porter les valeurs humanistes du judaïsme et affirmer sa participation à la défense des valeurs républicaines et démocratiques.

The Beit project : Un projet urbain et social innovateur, réalisé avec le soutien de l’Union Européenne, qui vise à transformer des lieux de patrimoine en cadres éducatifs de dialogue et débat, mettant en relation l’histoire et les grandes questions contemporaines.
Le projet a été lancé à Paris en 2011 en travaillant sur des lieux relationnés à l’histoire juive locale et depuis, son champ d’étude et d’interaction s’est amplifié pour repenser la mémoire de lieux de patrimoine en général.
Depuis sa création il y a 6 ans et jusqu’à aujourd’hui, l’association n’a réalisé ses projets qu’autour du patrimoine et du vivre ensemble européen. Elle s’est donc lancée de nouveaux défis autour de la Méditerranée. Le choix de Tanger comme première ville de cette nouvelle trajectoire est stratégique de par son patrimoine et le fait que cette ville soit en plein essor. Elle est également symbolique car la ville de Tanger reflète aussi bien les rapports entre communautés religieuses et nationales diverses, que les rapports entre les rives nord et sud de la Méditerranée.
Depuis plus de deux ans, la Fondation Jacques et Irène Darmon soutient les projets de l’association The Beit Project.

 

« Les voix de la paix », projet soutenu par la Fondation Moses Mendelssohn et la Fondation Carol Degen : Une journée interconvictionnelle et républicaine au cœur de la Cité a été organisée autour de deux tables rondes avec « les sujets qui fâchent » et « construire ensemble ».


Jeunesse

Site e-Talmud projet soutenu par la Fondation Esther Natan et Pepo Tchenio : Coproduction d’un centre de ressources en ligne, comportant des contenus multimédias mobilisables par un médiateur éducatif (enseignement, coach ou parents) pour accompagner les enfants dans la découverte du judaïsme. Cette année, la société Tralalère, a mis en place de nombreuses améliorations et a enrichi son centre de ressource. Le niveau 2 a en effet, fourni 11 nouveaux approfondissements pour les leçons célébrations et 11 nouveaux épisodes d’Histoire biblique. La conception a pris en compte la tranche d’âge (entre 9 et 11 ans) afin de proposer aux enseignants des approfondissements en accord avec celle-ci.


Les troubles dys : Selon un rapport du ministère de la santé et des sports (2009), on estime à 20% le nombre d’enfants en difficulté scolaire, dont 5 à 6%, selon l’Inserm, souffriraient d’un trouble spécifique de l’apprentissage.
Les troubles dys, parce qu’ils constituent un désavantage sur le plan cognitif, entrent dans la définition du handicap selon la loi n°2005-102 du 11 février 2005 et sont reconnus comme tels par la MDPH (Maison Départemental des Personnes Handicapées).
Dans le cadre du Programme d’Investissement d’Avenir (PIA), un appel à projet a été lancé par la Ministre de l’Education Nationale, la Ministre des Affaires Sociales, de la Santé et des Droits des Femmes, la secrétaire d’Etat à l’Enseignement Supérieur et à la Recherche et par le commissaire général à l’Investissement ; sur la « recherche hospitalo-universitaire en santé – RHU ».
Cet appel à projet vise à soutenir des programmes de recherches innovants et de grande ampleur dans le domaine de la santé avec un fort potentiel de transfert rapide vers la pratique des soins, la production industrielle, ou la mise en œuvre de politiques publiques.
Les projets soutenus couvrent ainsi des champs d’innovation de l’éducation et visent le développement de nouveaux usages pour la communauté éducative.
Parmi ces projets soutenus, celui de LINUM sur des livres numériques pour accompagner la maîtrise de la langue, c’est dans ce cadre que la société Tralalère et Avigal Amar ont décidé de développer une application de lecture en classe adaptée aux enfants dys et souhaitent pouvoir expérimenter ce projet à l’Académie de Créteil, avant un déploiement national.
D’une manière générale, les classes manquent d’outils et de ressources, seules deux écoles ont ouvert des classes afin de pallier ce problème : l’école Beth Rivkah avec sa section Nechama et l’école Ozar Hatorah du 13e.
Nous souhaitons donc associer des écoles juives à ce projet afin que leurs classes soient pilotes de cette pratique, ainsi nous avons convié des praticiens des écoles juives, notamment l’école Beth Rivkah, Haya Mouchka mais également un représentant du réseau d’écoles de l’Alliance.
En outre, nous avons également invité des fondations susceptibles d’être intéressées, permettant ainsi d’initier un projet « inter fondations » afin de les dynamiser.

 Téléchargez le document Troubles Dys

L’association HEC Israël est soutenue par les Fondations Shalom Flack et FAMS : cette association s’investit dans la promotion de la culture israélienne et juive dans l’école d’HEC, chaque année est organisé un voyage d’une semaine en Israël. Le but étant de faire découvrir ce pays à 135 étudiants de Grandes Écoles. Il s’agit de leur montrer qu’Israël est bien sûr marqué par l’intensité de son histoire, la richesse de ses cultures mais aussi, un vivier de têtes pensantes, de chercheurs et un lieu de réussite dans des milieux divers, notamment dans le domaine du High Tech.

 Téléchargez la plaquette HEC Israël

Le Prix Janusz Korczak 2016 : Le thème du Prix Janusz Korczak varie chaque année, « les cadeaux » thème choisi en 2016. « L’enfant a le droit d’être triste même pour la perte d’un caillou » a écrit Janusz Korczak. C’est une invitation pour chaque élève à réfléchir et à penser et pour les enseignants à accompagner l’épanouissement de la sensibilité, de l’intelligence et de la faculé de discernement dont, ainsi que le soulignait Janusz Korczak, tout enfant est doté.
L’ouvrage lauréat du Prix 2016 remis le 13 juin à la Mairie du 13e arrondissement de Paris a été « Monsieur le lièvre voulez-vous m’aider ? » de Charlotte Zolotow, histoire racontée en image par Maurice Sendak.

L'orphelinat de Korczak à Varsovie

L'orphelinat de Korczak à Varsovie existe toujours aujourd'hui

Monument (Cénotaphe) de Janusz Korczak au Cimetière juif de Varsovie

 

Solidarité

Les programmes d’aide aux familles en difficulté luttant contre l’exclusion sociale, la distribution d’aides alimentaires ou encore de bourses scolaires, ont été intégrés parmi les grandes préoccupations de la Fondation.

La Fondation FSJU soutient en France des programmes liés à l'urgence sociale et, en Israël, accompagne des associations caritatives :
• Fondation Rashi : développer des centres pour la petite enfance
• Yad Rachel : assurer aux enfants un meilleur avenir
• Latet : réduire la pauvreté en Israël
• IDC Herzliya : promouvoir l’égalité des chances aux étudiants
• Théâtre Etty Hillesum : une formation artistique de qualité pour les adolescents à risque

La Fondation Pour la Solidarité Juive aide des associations, comme Ohaleï Yaacov Le Silence des Justes afin de leur permettre l’achat d’un véhicule réfrigéré, l’ESAT qui permet à des personnes en situation d’handicap d’accéder à des activités professionnelles. Elle aide également l’association Noa Oser le dire avec la mise en place d’une plateforme téléphonique pour ces femmes victimes de violences conjugales, elle permet également à l’association le Jardin des Roos d’accueillir des parents et enfants en difficulté.

La Fondation RHP26 aide des familles en difficulté par le biais de différentes associations comme Birkat Haïm, CDS les Bosquets ou encore Hessed Haïm.

Aides alimentaires

Les Fondations Richesse et Pauvreté : le Lien ou encore FAMS soutiennent différentes institutions dans l’octroi d’aides alimentaires. La Fondation Richesse et Pauvreté : le Lien, outre son soutien à l’association Mazone en France, l'accompagne dans son implantation en Israël. La Fondation FAMS, à travers l’association Les Parrains du Cœur et les Restos du Coeur, aide des familles en difficulté.

Leq Fondations Odette et Szlama Warszawski-Varsaux et Ezra L’Yaacov soutiennent l’association Agoudat Hesed Ezra L’Yaacov pour la distribution de bons d’achats pour des familles nécessiteuses.

La Fondation Yismah Moshé soutient l’association Ner Chemouel dans la distribution de bourses alimentaires.

Soutien médical

La Fondation OSE-MES apporte son soutien aux programmes de l’association OSE en faveur de l’aide médico-sociale. Une unité psycho traumatisme a été ouverte suite aux attentats de janvier 2015 au Centre Georges-Henri Levy. La Fondation OSE-MES soutient également l’association Handicap Amitié Culture. Cette association souhaite impliquer les personnes confrontées à un handicap et d'en faire des acteurs à part entière au sein d'un groupe, où évoluent à la fois des personnes valides et des personnes handicapées afin de les faire participer à "l'égalité des chances".

La Fondation Pharmadom soutient les programmes suivants :

  • Maguir pour la prévention et le traitement des problèmes liés au développement de l’enfant des Centres de la Petite Enfance de la Fondation Rashi.
  • Clowns Médecin avec l’augmentation du nombre d’heures d’intervention dans une partie des nombreux hôpitaux qui en font la demande    
  • Projet portail internet « Santé Israël », le public ciblé du site sont autant les nouveaux immigrants que les français touristes qui séjournent en Israël.
  • Soutien d’une clinique publique à Yeruham, il s’agit d’une clinique dentaire publique qui soigne les personnes dans le besoin de la commune et des environs à Yeruham.

Soutien aux jeunes et familles en difficulté à l’étranger

La Fondation Jacques et Jacqueline Levy-Willard soutient le programmes SOL en Israël. Ce projet a pour but d’accompagner une quarantaine d’enfants afin de leur permettre de réintégrer leurs classes respectives suite à des difficultés socio-économique familiale.
La Fondation Hessed soutient, entre autres l’association Ephrat pour la fourniture de colis à destination des nouveaux nés.
La Fondation Raymond Pragier aide l’association The Jerusalem Hills dans le but de pouvoir équiper des abris de la Maison d’Enfants des Coteaux de Jérusalem, en matériel éducatif et audio-visuels.
La Fondation Fanny et Jacob Kaplan soutient les centres Fanny Kaplan implantés en Israël afin d’aider, notamment, des personnes âgées, d’intégrer des Ethiopiens à la société israélienne, d’insérer les femmes dans la vie professionnelle.