Fondation Henriette Halphen-Schumann

Henriette Halphen (1911-2002)

Fille d’Alice Koenigswarter (1878-1963) et du compositeur Fernand Halphen (1872-1917), décédé prématurément durant la Première Guerre Mondiale, Henriette Halphen est issue d’une famille de la bourgeoisie juive, très active dans le soutien à la création artistique. Sa mère tenait un salon de musique, dans lequel de grands compositeurs, tels Reynaldo Hahn, Georges Enesco, Alexandre Tansman, Darius Milhaud ou encore Olivier Messiaen, ont créé leurs œuvres. Elle aida également de jeunes artistes – notamment les violonistes Isaac Stern et Yehudi Menuhin – en leur prêtant le Stradivarius de son mari Fernand Halphen.

Imprégnée de cette atmosphère, Henriette Halphen, elle-même peintre et musicienne, a participé à cette effervescence musicale, tout en demeurant modeste et secrète. Ainsi, quelque temps après sa mort, son petit-fils exhumera d’une malle deux partitions pour orgue qu’elle avait composées, âgée d’à peine vingt ans.

Tout au long de leur vie, Henriette et son frère cadet Georges n’auront de cesse d’aider les musiciens et soutenir la création musicale. C’est ainsi que frère et sœur vont, en 1965, offrir à Jacques et Diane Benvenuti le Stradivarius ayant appartenu à leur père, puis créer quelques années plus tard la Fondation Alice et Fernand Halphen.

Issue de cette belle et longue tradition du mécénat artistique, Isabelle Friedman, fille de Henriette Halphen, a créé en 2003 la Fondation Henriette Halphen, sous l’égide de la Fondation du Judaïsme Français, afin de soutenir les travaux de l’Institut Européen des Musiques Juives qui a pour vocation la sauvegarde, la valorisation et la diffusion du patrimoine musical juif.

A ce titre, la Fondation Henriette Halphen organise chaque année un concert de Gala au profit de l’Institut Européen des Musiques Juives et soutient l’activité de la médiathèque Henriette Halphen, salle de lecture ouverte à tout public, permettant l’écoute et la visualisation de dizaines de milliers de documents de l’IEMJ (enregistrements audio et vidéo, partitions, photos, livres…)

En apportant un soutien financier à la Fondation Henriette Halphen, vous contribuez à la sauvegarde et à la diffusion, sous toutes ses formes, du patrimoine musical juif.